• Accueil
  • > Archives pour janvier 2014

Accueillir un élève allophone éthiopien

Posté par cec le 3 janvier 2014

Six langues sont principalement parlées en Éthiopie : l’amharique (32,75 %), l’oromo (31,6 %), le tigrinya (6,1 %), le somali (6,0 %), le gurage (3,5 %) et le sidama (3,5 %). En raison de l’« impressionnante » concentration de langues très diverses, l’Éthiopie est considérée comme un « paradis pour linguistes », avec environ 80 langues dont certaines ont moins de 10 000 locuteurs.

L’amharique est la troisième langue sémitique la plus parlée au monde, après l’arabe et le Berbère . En raison de la politique linguistique avant la chute du Derg, la langue est parlée en Éthiopie par une majorité de la population, soit comme langue maternelle soit comme langue seconde ou véhiculaire. Il a dans ce pays le statut de langue de travail.

Officiellement, depuis l’entrée en vigueur de la Constitution de 1994, l’amharique a perdu son statut de langue officielle, l’article 5-1 affirmant la reconnaissance par l’État du même statut pour toutes les langues éthiopiennes1. Toutefois, l’article 5-2 accorde à l’amharique le statut de langue de travail du gouvernement fédéral1.

En dehors de l’Éthiopie, l’amharique est parlé par environ 2,7 millions de personnes vivant en Égypte, en Israël, à Djibouti, au Yémen, auSoudan, aux États-Unis, ainsi qu’en Érythrée par une partie de la population ayant connu la période antérieure à l’indépendance en 1993.

 

 

L’amharique, langue officielle de l’Éthiopie, doit son nom aux amharas, habitants des hauts plateaux d’Ethiopie. C’est la langue de l’enseignement, du parlement, des lois et actes officiels, de la presse et de la télévision. Elle est parlée par une grande majorité des Éthiopiens, soit comme langue maternelle, soit comme langue véhiculaire.

 

Son écriture est syllabique et on dénote 182 signes constitués à partir de 26 caractères de base. Elle s’écrivait autrefois de droite à gauche mais sous l’influence du grec elle s’écrit aujourd’hui de gauche à droite. Les premiers écrits datent du XIVe siècle.

 

ethiopian_alphabet

La phonétique et la grammaire ont profondément subi l’influence des anciens parlers couchitiques, cependant l’amharique reste assez proche du gueeze, dont il dérive. Sa prononciation, plus douce que celle du gueeze, ne comporte presque plus de laryngales. La déclinaison a disparu, la conjugaison s’est simplifiée par l’emploi de nombreuses formes composées, et la syntaxe a été altérée de manière importante.

 

Un conte éthiopien, ici

 

Quelques exemples de structures grammaticales ici

Petits lexiques amharique pour mesurer l’écart avec le français

fichier pdf lex_amh_fr

 

fichier pdf Web Ethiopie (9)

Publié dans Langues | Pas de Commentaire »

 

lesrhetosdelind |
Haizer; ou la magie de la n... |
Rablog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lettre à l'être
| Adorable Rencontre
| Du polar à lier